Identité bretonne

Emglev Bro Karaez a déposé ses statuts en breton

dimanche 29 janvier 2012.

L’association Emglev Bro Karaez (L’Entente du pays de Carhaix) a enregistré ses statuts en langue bretonne à la sous-préfecture de Châteaulin.

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître et les membres d’Emglev Bro Karaez, association de promotion de la langue bretonne créée en octobre dernier sur le pays de Carhaix, l’annoncent avec un sentiment de fierté visible. « Au sein de notre structure, nous voulons pouvoir travailler à la promotion du breton, en utilisant notre langue dans tous les actes de la vie associative, explique Fulup Kere, le président d’Emglev Bro Karaez, à la presse réunie hier à l’hôtel Noz Vad à Carhaix. C’est la raison pour laquelle nous avons rédigé et fait enregistrer nos statuts en langue bretonne auprès de la sous-préfecture de Châteaulin. »

« C’est possible. On l’a fait »

Une action singulière qui constitue sans doute une première historique en France. « Des statuts en breton pour une association qui promeut la langue bretonne, c’est possible. On l’a fait », assène Fulup Kere en tempêtant également contre le sort réservé au breton dans les médias hexagonaux. « Nous sommes toujours à nous battre pour la langue bretonne », rappelle-t-il en évoquant la chanson Gwerz ar skinwell e Breizh (Ballade pour la télévision en Bretagne), récemment écrite par le chanteur Bernez Tangi. « 1 heure 30 pour le breton à la télévision ici, en Bretagne, et 168 heures en Galice pour le galicien. »

Pour les responsables d’Emglev Bro Karaez, il ne fait pas de doute que l’enregistrement en sous-préfecture de ces statuts, le 24 octobre dernier, constituera un précédent. « C’est tout sauf anodin, souligne à son tour Charlie Grall. Il ne nous a pas été demandé de traduire nos statuts. Et on peut désormais extrapoler sur la légalité à venir de la langue bretonne, dans tous les actes de la vie publique. »

Jean-Pierre BÉNARD

Charlie Grall, Fulup Kere et Gwenaël Ar C’helleg ont réalisé une première, avec l’enregistrement des statuts en langue bretonne d’Emglev Bro Karaez


Accueil | Contact | Plan du site |