Identité bretonne

Un 31 Mars de Soleil et d’Espoir

mardi 10 avril 2012.

Le 31 Mars 2012 à Quimper a été une journée splendide ! Tout d’abord un soleil ardent illuminait la capitale de la Cornouaille et près de 12.000 défenseurs de la langue bretonne et des langues régionales défilaient, chantaient et dansaient dans les rue de la ville du roi Gradlon. Les Quimpérois étaient venus nombreux applaudir et encourager ces jeunes et moins jeunes qui luttent pour la réhabilitation de langues interdites depuis plus de 200 ans. Partout ailleurs en France, là où existent encore ces langues, le public était venu nombreux également.

Les groupes culturels bretons étaient surtout constitués de jeunes et leur dynamisme, leur bonheur de se retrouver ensemble pour une si juste cause éclataient à chacun de leurs pas, prenant à contre pied la morosité ambiante. Parmi eux le groupe le plus remarquable fut Ai’ta. Ses membres n’avaient ils pas démontés, soigneusement, des panneaux routiers monolingues pour les déposer devant la Préfecture. Ce fut le clou de cette journée mémorable, merci aux participants et aux organisateurs. Pebezh labour brav !

Mais comme trop souvent… dans les manifestations pour les langues bretonnes aucun problème politique ne put être évoqué. Et pas un seul panneau ne dénonçait l’interdiction d’enseigner l’Histoire de Bretagne.

Or le relèvement de la Bretagne est un tout. Pas de progrès linguistique breton durable et d’envergure si la Bretagne ne possède aucun pouvoir spécifique pour réaliser, entre autre, un enseignement qui lui soit propre dans le cadre d’une patrie enfin réunifiée. Les promesses électorales en cours ne valent que si elles permettent aux Bretons de défendre, par la Loi, les intérêts vitaux de leur pays. On en était encore loin le 31 Mars à Quimper. Mais l’Espoir était là.

IDENTITE BRETONNE


Accueil | Contact | Plan du site |